Dans cet article, nous tâchons de vous aider à faire le bon choix pour une protection efficace d’un bureau, d’une entreprise ou d’un espace public. De quels éléments devez-vous tenir compte pour la vidéosurveillance ?

Sécuriser un lieu coûte cher. Il est donc très important d’intégrer les frais d’une effraction ou d’un acte de vandalisme dans votre décision lors de l’élaboration d’un plan de sécurité. Les dommages ou les pertes subis par un bijoutier de l’Avenue Louise à Bruxelles ne seront pas les mêmes que ceux d’un boulanger de la rue Bolette à Walhain. Les systèmes de caméra actuels se déclinent dans toutes sortes de versions. Vous pouvez donc éviter un surinvestissement sans compromettre votre sécurité. Cet article est un fil conducteur pour faire un choix bien réfléchi.

À l’intérieur ou à l’extérieur

Certaines caméras de surveillance sont spécifiquement conçues pour des applications intérieures, d’autres le sont pour l’extérieur. Les caméras de surveillance extérieures présentent souvent un autre degré de finition afin de garantir une protection supplémentaire contre le vandalisme ou les conditions atmosphériques.

Votre caméra de surveillance est-elle facilement accessible aux cambrioleurs ou aux vandales ?

Une caméra de surveillance fixée en hauteur sur un pilier est plus difficilement accessible qu’une caméra installée juste au-dessus de l’entrée de votre immeuble de bureaux. Dans ce deuxième cas, vous avez intérêt à opter pour une caméra qui pourra plus difficilement être déréglée par un vandale. Envisagez par exemple une caméra dôme. Dans ce type de caméra, le câblage est entièrement dissimulé et la lentille se trouve derrière une coupole en verre. Préférez aussi les caméras avec la mention « vandal proof », « vandal resistance » ou « ingress protection » dans les spécifications techniques. Autre conseil : choisissez une caméra pouvant être complètement dissimulée dans le plafond.

Luminosité

Vous souhaitez pouvoir prendre des images jour et nuit dans un environnement sujet à la lumière et l’obscurité ? Nous vous conseillons une caméra de surveillance équipée d’une technologie capable de fournir des images précises même en cas de luminosité moindre. Lors du choix de votre caméra de surveillance, veillez principalement à ce qu’elle soit équipée d’un filtre infrarouge ou IR (ICR), de la technologie Wide Dynamic Range Pro (WDR Pro), de la fonction de compensation de contre-jour ou d’un système de réduction du bruit. Dans la description, le terme « low lux » est aussi parfois utilisé.

La surface à sécuriser

Pour un espace restreint, une caméra de surveillance standard que vous fixez dans un coin est souvent suffisante. Pour des surfaces plus grandes, vous avez plutôt intérêt à choisir une caméra avec une meilleure résolution (une caméra de 5 MP fournit des images plus précises qu’une caméra de 1,3 MP même à une distance plus importante) ou une caméra suivant un trajet prédéfini. Dans ce dernier cas, nous vous recommandons une caméra Speed Dome ou PTZ (pan/tilt/zoom).

La structure du site à sécuriser

Votre site se compose de nombreux coins et rebords ? Envisagez alors une installation à caméras multiples.

Intensité des mouvements

Le site que vous souhaitez sécuriser est soumis à une circulation permanente ? Vous avez tout intérêt à opter pour une caméra qui prend continuellement des images. Dans le cas contraire, vous pouvez choisir une caméra avec détection de mouvements par exemple. Les caméras de ce type ne commencent leur prise de vue que si elles détectent du mouvement. Dans la description technique de ces caméras, vous trouvez souvent les termes « motion detection », « activity detection », « motion activated » of « motion sensor camera ».

Avec ou sans sauvegarde des images

En matière de sauvegarde des images, les possibilités sont variées.

  1. Une caméra avec capacité de stockage interne. De telles caméras de surveillance sauvegardent les images sur un support interne, comme une carte SD.
  2. Un support de stockage externe. Il peut s’agir d’un magnétoscope numérique (DVR) ou d’un magnétoscope réseau (NVR).

Analogique ou numérique

IP est l’abréviation de « Internet Protocol ». Les caméras de surveillance de ce genre transmettent leurs images via votre réseau et via Internet. La sauvegarde des images peut se faire sur un ordinateur ou sur un serveur. Certaines caméras de surveillance IP fonctionnent également sans fil (wireless) grâce au support WiFi.

IP ou CCTV?

IP est l’abréviation de « Internet Protocol ». Les caméras de surveillance de ce genre transmettent leurs images via votre réseau et via Internet. La sauvegarde des images peut se faire sur un ordinateur ou sur un serveur. Certaines caméras de surveillance IP fonctionnent également sans fil (wireless) grâce au support WiFi.

Les caméras qui ne fonctionnent pas par IP sont appelées les caméras CCTV. C’est le modèle le plus ancien et il s’avère souvent plus avantageux que les caméras de surveillance IP en cas d’installation multi-caméras. Avec un système CCTV, les images sont transmises via un câble AV, Coax ou BNC.